Sahel Actualites

Les rebelles «Cobra» du Sud-Soudan pour rompre le cessez-le-feu

Les rebelles de la faction Cobra des forces armées du Sud-Soudan se sont joints aux forces de l’opposition pour lutter contre l’administration du président Salva Kiir, rompant un cessez-le-feu et l’accusant d’un manque d’engagement pour la paix dans le pays.

Selon le Sudan Tribune, les dirigeants de la faction Cobra ont annoncé leur défection des forces gouvernementales mardi, déclarant la guerre contre l’administration actuelle et rompant un accord de paix avec le gouvernement qui avait été signé en 2014 sous la direction de l’actuel vice-président Ministre, David Yauyau.

L’accord de paix, négocié par des dirigeants de l’Église et dirigé par l’évêque émérite Paride Taban de l’Église catholique romaine, a mis fin à quatre ans de conflit qui a fait des centaines de morts et des biens détruits dans l’ancien État de Jonglei.

Conjointement avec l’ancienne opposition armée sous le commandement du général Khalid Boutros, l’ancien député de Yauyau, la faction Cobra devait maintenant consulter d’autres groupes rebelles afin de coordonner les programmes visant à renverser le gouvernement actuel de Kiir.

“Nous allons consulter les autres forces d’opposition sur le terrain, nous voulons coordonner afin que nous sauver les gens du Sud-Soudan de ce régime.”

Related Posts