Eurafrica Sahel Sahel Actualites

Mali: l’ONU doit permettre soldats de la paix pour faire face à des terroristes

imgNew York – Casques bleus au Mali devrait avoir un mandat pour affronter les groupes terroristes qui menacent un processus fragile, ministre des Affaires étrangères du pays ouest-africain a déclaré lundi.

Abdoulaye Diop dit que les forces de sécurité maliennes sont sur les lignes de front dans la lutte contre les groupes terroristes, mais “ne peuvent pas par eux-mêmes face à ce phénomène.” Il a exhorté le Conseil de sécurité d’envisager le renforcement de la capacité opérationnelle de la mission de l’ONU “pour adapter à ce contexte de sécurité.”

Il a refusé de donner les détails, mais dit Mali craint de devenir un point de divers groupes terroristes, y compris l’État islamique, qui a une présence au nord en Libye et Boko Haram, qui opère au Nigeria convergence.

Divers groupes extrémistes islamiques opèrent dans le nord du Mali, y compris branche maghrébine d’Al-Qaïda. Les groupes continuent à mener des attaques contre les Casques bleus près de trois ans après qu’ils ont été chassés des villes et de la ville dans le nord du Mali par les forces françaises.

Chef de la paix de l’ONU Hervé Ladsous a dit à peine un jour ne passe sans que forces de l’ONU au Mali se faire attaquer par des engins explosifs improvisés.

Les attaques ont forcé la mission de diriger les deux tiers de sa capacité d’infanterie pour se protéger, ce qui entrave sérieusement sa capacité à effectuer des tâches destinées à renforcer le processus de paix, selon un rapport par le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, le mois dernier.

L’armée américaine est intervenue pour aider la mission de l’ONU contre les IED, alors que plusieurs pays européens personnel une cellule de renseignement au Mali qui analyse entrée de drones non armés, hélicoptères d’attaque équipé d’un capteur et des forces spéciales.

Related Posts