Eurafrica Sahel Sahel Actualites

Chef touareg envoyé au CPI pour crimes de Tombouctou

imgPrésumé suspect al-Qaeda chargé sur la destruction des monuments historiques en 2012 rebelle reprise.

Un chef présumé d’Al-Qaeda a été remis à la Cour pénale internationale (CPI) pour faire face à des accusations d’avoir aidé la destruction de la ville de Mali de Tombouctou, dans le premier cas devant le tribunal.

Ahmad Al Faqi Al Mahdi a été arrêté en vertu d’un mandat d’arrêt délivré par la CPI la semaine dernière et remis par les autorités du Niger, le tribunal a déclaré dans un communiqué publié

samedi.

Les détails de son arrestation ne sont pas immédiatement clair.

Faqi est soupçonnée “de crimes de guerre qui auraient été commis à Tombouctou, au Mali, entre environ 30 Juin 2012 et à 10 Juillet 2012, par le biais de diriger intentionnellement des attaques contre des bâtiments consacrés à la religion et / ou monuments historiques,” a indiqué le communiqué.

Faqi est arrivé samedi à La Haye, où la CPI est basée, dans ce qui est le premier cas du genre à être formés par la Cour pour la destruction de bâtiments religieux et des monuments historiques.

Il est également le premier cas être apporté par la CPI – seul tribunal des crimes de guerre permanente au monde – de l’agitation qui a secoué la nation ouest-africaine du Mali.

Faqi, un chef touareg également connu Abou Tourab, est soupçonné de crimes de guerre pour détruire délibérément des bâtiments sur le site du patrimoine désert classé par l’UNESCO en 2012.

Appelée la «ville des 333 saints”, Tombouctou autour de 1000 km au nord-est de la capitale du Mali Bamako, a été attaqué depuis des mois par les djihadistes.

Related Posts