Eurafrica Sahel Sahel Actualites

La médiation internationale concernée par les affrontements à Kidal, appelle au respect de l’accord de paix d’Alger

La médiation internationale dans la crise malienne, préoccupé par les récents affrontements dans la région de Kidal, dans le nord du Mali, a appelé au respect des clauses de l’accord de paix, a résulté de processus Alger.

Dans un communiqué, la médiation internationale Algérie-conduit, membre du comité de la mise en œuvre de la paix au Mali et au Contrat de réconciliation surveillance et la garantie a “fermement condamné” les affrontements, appelant les deux parties à “cesser immédiatement et sans condition les combats, et restaurer, sur le terrain, la situation qui prévaut au moment de la signature de l’accord “.

La médiation a exprimé sa “grave préoccupés par le fait que ces affrontements armés se sont engagés par les signataires de l’Accord signé le 15 mai et le 20 Juin 2015, et” par conséquent, ils constituent une violation flagrante de cet accord “.

Réaffirmant son plein appui aux efforts de la MISSION DES NATIONS UNIES ONU STABILISATION multidimensionnelles intégrées AU MALI (Minusma) ainsi que ceux qui sont employés par le gouvernement malien, la Médiation a appelé les Nations Unies (ONU) et l’Union africaine (UA) à “contribuer dès que possible, afin de clarifier les responsabilités, en enquêtant et en prenant les mesures nécessaires contre ceux qui enfreignent la mise en œuvre des engagements contenus dans l’Accord.”

Related Posts