Eurafrica

Ouganda : l’influent réseau de Muhoozi Kainerugaba, fils (et successeur ?) de Museveni

Les grandes fêtes d’anniversaire du fils aîné de Yoweri Museveni ont révélé ses connexions. Parmi les organisateurs et les invités figuraient les proches et les fidèles du commandant des forces terrestres, qui rêve déjà d’être candidat en 2026.

Pendant tout le mois d’avril et la première semaine de mai, les amis du lieutenant-général Muhoozi Kainerugaba, le fils aîné du président ougandais, Yoweri Museveni, ont organisé de fastueuses fêtes à travers le pays pour célébrer son 48e anniversaire. Plus précisément dans le Centre et l’Ouest, d’où ils sont tous originaires.

Il faut dire que le commandant des forces terrestres, la plus grande section de l’armée ougandaise, et conseiller présidentiel principal pour les opérations spéciales, avait envoyé un signal plutôt fort en ce sens. Début avril, il n’avait pas hésité à nommer un comité des fêtes consacré à cet événement dirigé par le procureur général de l’Ouganda, Kiwanuka Kiryowa.

Alors que le nombre de ses partisans ne cesse de croître, Muhoozi apparaît de plus en plus comme le successeur potentiel de son père. À l’occasion de son anniversaire, il s’est d’ailleurs exprimé en politicien, promettant que lorsque son mouvement prendrait le pouvoir, il augmenterait les investissements dans le sport et les loisirs. Le 1er mai, il est même allé jusqu’à lancer un sondage sur Twitter : « Retweetez si vous êtes pour que je me présente en 2026, likez si vous êtes contre ». Pour se lancer dans la course, le fils du président sait pouvoir s’appuyer sur son réseau composé de soldats, de membres de sa famille, d’amis d’enfance mais aussi de plusieurs chefs d’État.

Related Posts