Eurafrica Featured

Le Togo renforce son arsenal juridique contre la piraterie

L’UE déploie un nouveau programme de lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée. Une mission séjourne au Togo depuis mardi dans ce cadre.

L’UE déploie un nouveau programme de lutte contre la piraterie dans le golfe de Guinée. Une mission séjourne au Togo depuis mardi dans ce cadre.

Le programme l’UE intervient au moment où on constate une baisse des actes de pirateries sur la côte togolaise. Outre les dispositions du Code pénal, le pays dispose d’une loi spécifique contre la piraterie. Les juridictions togolaises ont un caractère universel pour connaitre des actes de pirateries, quel que soit l’endroit du monde où ils ont eu lieu.

Une avancée saluée par Nicolás Berlanga Martínez, coordonnateur principal de l’Union européenne pour la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée.

“Le Togo, de manière très volontaire et de manière très appréciée de notre part, a changé sa législation pour avoir la capacité juridique de juger les pirates. Et ça me semble une très bonne initiative. En fait, il y a d’autres pays de la région qui sont en train de la répliquer” se réjouit Nicolás Berlanga Martínez.

C’est ainsi que la Cour d’assises de Lomé a condamné, l’année dernière, des pirates nigérians et ghanéens à des peines allant de douze ans à 20 ans de prison.

Une baisse des actes de piraterie

En un an, il n’y a eu que deux tentatives d’actes de piraterie. Cette baisse constatée est liée à la surveillance de la côte togolaise par la marine nationale. “Ces patrouilles conjointes et mixtes impliquent les marines nationales des pays voisins sans oublier la permanence de la marine nationale en mer” explique Hubert Bakaï, directeur des affaires maritimes du Togo.

La dernière action de coopération en date est le programme européen ” Présences maritimes coordonnées “. Celle-ci a pour but de renforcer l’engagement opérationnel européen, assurer une présence et une couverture maritime permanente dans la région ouest africaine

” Il y a eu des transferts d’équipements, des transferts de capacité. Il y a un travail ensemble dans les institutions régionales. Il y a un dialogue qui est établi depuis longtemps qui comprend beaucoup de sens, y compris des échanges d’informations, d’appui mutuel quand il y a des incidents ” précise Nicolás Berlanga Martínez.

Dans le cadre de ce mécanisme européen “Présences maritimes coordonnées”, deux navires européens mouillent les eaux togolaises. Il s’agit du NRP Viana do Castelo portugais et de l’ITS Rizzo italien.

Related Posts