Eurafrica Sahel

Mali : Mis à la retraite par anticipation : Un magistrat attaque le décret présidentiel

Estimant être mis à la retraite par “anticipation“, un magistrat parmi les 13 dont les noms figurent sur le décret présidentiel, a saisi la Section administrative de la Cour suprême, pour annulation du décret de mise à la retraite.

Le président de la Transition, Ba N’Daw, a signé un décret de mise à la retraite de 13 magistrats. Ces éminents magistrats qui se sont sacrifiés pour le pays, sont ceux-là qui ont atteint l’âge limite de la retraite soit 65 ans, excepté un d’eux.

Ce magistrat estime qu’il ne doit aucunement figurer sur le décret signé par Ba N’Daw. Pour lui, il n’a pas atteint l’âge légal pour faire valoir ses droits à la retraite. Il se fonde sur le fait qu’il doit bénéficier des trois années supplémentaires que l’Etat a accordées aux travailleurs, suite à une revendication de l’UNTM.

Notre éminent magistrat se sentant lésé a, conformément aux textes, après avoir concerté ses collègues pour avis, attaqué le décret devant la Section administrative de la Cour suprême, pour annulation. Au moment où nous mettions sous presse, des tractations étaient en cours pour qu’il retire sa plainte.

Le document officiel annonce la mise à la retraite des magistrats à partir du 1er janvier 2021.

Les magistrats concernés sont : Badara Aliou Nanacassé, Adama Dabo, M’Péré Diarra, Souleymane Coulibaly, Salikou Diarra, Tamba Kéita, Mamadou Diawara, Boureima Gariko, Moussa Diallo, Mahamane Agaly Maïga, Amadou Ba, Baya Berthé, Cheickné Fofana.

Related Posts