Eurafrica Sahel

Mali: Recrudescence de l’insécurité au Mali : Quelle utilité des forces en présence ?

L’insécurité prend des proportions inquiétantes au Mali. 4 morts une personne enlevée, des écoles et des champs incendiés sont le bilan d’une série d’attaques perpétrées souvent en pleine journée par des présumés terroristes et des bandits armés dans les régions de Kayes Ségou, Mopti, Gao et Tombouctou et le district de Bamako.Ces incidents interviennent au moment ou le Premier Ministre annonce que le gouvernement s’est engagé pour un recentrage de l’agenda sécuritaire sur la protection des civils et de leurs biens.

Des bandits armés ont attaqué très tôt ce matin vers 6h un car d’une Compagnie de transport entre Madalaya et Sangha, commune rurale de Sidibela dans le cercle de Bafoulabé. Le chauffeur, grièvement blessé a été conduit au Cesref de Bafoulabé.

A Goma Coura, dans le cercle de Niono, trois paysans ont été tués ce dimanche dans leurs champs. Selon des sources locales, ils ont été froidement abattus par des hommes armés à bord de pick-ups.

Le chef de village de M’bana peuhl dans la commune de Dioungani a été enlevé de nouveau par des hommes armés non identifiés. Selon des sources locales la scène s’est déroulée il y a une semaine.

Au même moment, à Gao, deux hommes armés à moto ont tiré à bout portant hier aux environs de 22h sur un chauffeur et son apprenti. L’un des occupants du véhicule a été tué sur le coup. Selon des témoins, les assaillants ont fui avec leurs biens.

A Ouattagouna, dans le cercle d’Ansongo, la mairie et la direction de l’école ont été brûlées hier par des hommes armés non identifiés venus à motos.

A Bamako, les populations sont constamment en alerte à cause de l’insécurité qui a atteint des proportions inquiétantes. En début de la semaine dernière, l’Agence BDM-SA de ATTbougou 1008 logements a été la cible d’une attaque à main armée vers midi.

Les assaillants cagoulés selon des témoins ont emporté la caisse de la banque qui contenait une somme importante d’argent. Un des suspect, multirécidiviste, serait arrêté par la police.

Pendant ce temps, cent soldats supplémentaires des forces britanniques ont débarqué au Mali la semaine dernière. Cette force va appuyer l’opération Barkhane dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Sahel. L’arrivée de cette force intervient au moment où beaucoup d’observateurs s’interrogent sur l’utilité des multiples forces étrangères au Sahel. Pour Serge Daniel, journaliste écrivain la solution militaire a montré ses limites. Il estime qu’il faut plutôt penser au développement des pays du Sahel.

Related Posts