Eurafrica

Les forces libyennes font face à la défense mortelle de l’IS à Syrte

Les forces libyennes ont fait face samedi à une résistance féroce des militants de l’Etat islamique défendant une dernière bande de terre dans leur ancien fief de Syrte, perdant au moins cinq hommes, ont déclaré des responsables.

Les forces menées par les combattants de la ville de Misrata et soutenues par des frappes aériennes des États-Unis ont pris toutes les maisons, mais quelques douzaines près de bord de mer méditerranéen de Sirte depuis qu’ils ont commencé leur campagne pour récupérer la ville en mai.

Comme la bataille a porté sur ils ont avancé plus prudemment, en essayant de limiter les victimes parmi leurs combattants et parmi les civils et les prisonniers piégés avec les militants.

Les militants de l’État islamique ont défendu leurs positions à l’aide de tireurs isolés, de tunnels et d’explosifs cachés.

Les forces dirigées par Misrata ont déclaré dans des déclarations publiées sur des comptes de médias sociaux qu’ils ont fait face à deux kamikazes, l’un utilisant une ceinture et les autres grenades. Ils ont également dit que «une femme de Daesh (Etat islamique) a trahi nos forces et tiré vers eux quand ils essayent de fournir un passage sûr pour elle».

Un journaliste de Reuters a vu des soldats libyens souffrir des pertes alors qu’ils essayaient de progresser après avoir utilisé des chars et des mitrailleuses lourdes utilisées pour détruire des bâtiments islamiques détenus par l’Etat.

Cinq combattants des forces libyennes ont été tués et 18 blessés dans les affrontements ont déclaré Akram Gliwan, un porte-parole de l’hôpital à Misrata.

Les brigades dirigées par Misrata ont déclaré avoir néanmoins réussi à prendre le contrôle de nouvelles maisons dans le district contesté de Ghiza Bahriya.

Related Posts