Eurafrica

Une mission de l’ONU en République centrafricaine intensifie ses patrouilles après l’affrontement de groupes armés rivaux à Bria

La Mission Multilacée de Stabilisation des Nations Unies en République Centrafricaine (MINUSCA) a intensifié les patrouilles et a appelé à la fin immédiate de la violence après les affrontements qui ont éclaté lundi dans la ville de Bria, a annoncé mardi un communiqué de presse.

Selon le communiqué de presse, les affrontements ont éclaté entre des éléments armés du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) et de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC).

Environ 5 000 civils déplacés ainsi que des autorités locales et des organisations humanitaires se sont réfugiés dans les locaux de MINUSCA dans la ville et la mission de l’ONU a déclaré dans le communiqué de presse que les groupes armés seront tenus responsables de la violence, en particulier contre les populations civiles.

La mission de l’ONU a également mis en garde les groupes rivaux contre les attaques contre son personnel, ses installations et ceux qu’elle protège, soulignant que «tout acte hostile aura une réponse appropriée».

Lundi, la base de la MINUSCA a été ciblée par les éléments du FPR avant que les Casques bleus ne tirent en arrière et les chassent. Un gardien de la paix de l’ONU a été légèrement blessé dans l’attaque, a indiqué la mission.

(MINUSCA) a pris des mesures énergiques pour protéger les civils et les soldats de la paix patrouillent la ville de Bria pour rassurer la population et protéger les sites déplacés, a ajouté le communiqué, ajoutant que la mission de l’ONU poursuit des efforts de médiation avec les autorités locales et religieuses.

Les agences des Nations Unies prévoient une intervention humanitaire.

Related Posts