Eurafrica

Les forces égyptiennes tuent 23 militants dans le Sinai

imgAu moins 23 militants ont été tués lors de raids de forces de sécurité dans trois villes du nord-est du nord du Sinai, a annoncé le ministère égyptien de la Défense dans un communiqué mercredi.

Selon la déclaration, les opérations ont tué 13 militants dans la ville d’Arish et 10 à Rafah et Cheikh Zuweid.

Les forces de sécurité ont également détruit un entrepôt d’explosifs, ruiné 11 engins explosifs en bordure de route et «déjoué une tentative d’attaquer un poste de contrôle de sécurité à Arish avec une voiture piégée en faisant sauter la voiture et en tuant son chauffeur», a déclaré la déclaration.

Au cours des derniers jours, des raids militaires dans la partie nord de la péninsule ont laissé une cinquantaine de militants morts, avec environ 100 engins explosifs ruinés.

L’Égypte a connu une vague d’activités terroristes depuis juillet 2013, date à laquelle l’ancien président islamiste Mohamed Morsi a été évincé à la suite de manifestations de masse contre sa règle d’un an et son groupe de fraternité musulmane désormais interdit.

Les attaques antigouvernementales ont tué des centaines de policiers et de militaires au cours des dernières années, avec un groupe basé au Sinaï fidèle à l’Etat dit islamique revendiquant la responsabilité de la plupart d’entre eux.

Les forces de sécurité égyptiennes ont jusqu’à présent tué plus de 1 200 militants dans le Sinaï dans le cadre de la «guerre contre le terrorisme» déclarée par le chef militaire et actuel président Abdel-Fattah al-Sisi après l’éviction de Morsi.

Related Posts