Eurafrica

Al-Shabaab saisit quatre villes de Somalie

imgLes rebelles extrémistes islamiques de Somalie, al-Shabaab, font un retour, après avoir récemment saisi quatre villes et attaqué une maison d’hôtes au Kenya voisin, tuant 12 personnes.

La résurgence d’al-Shabab, qui est alliée à Al-Qaïda, pourrait affecter les plans de la Somalie de tenir des élections le mois prochain et de déstabiliser davantage ce qui est déjà l’un des états les plus déchus du monde.

Les rebelles avaient régulièrement perdu du terrain au cours des cinq dernières années, perdant d’abord le contrôle de la capitale, Mogadiscio, en 2011, puis étant repoussés de la quasi-totalité des autres grandes villes de la Somalie. C’est en grande partie le travail de la force de l’Union africaine de 22 000 soldats de l’Ethiopie, du Kenya, de l’Ouganda, du Burundi et de Djibouti, soutenus par l’ONU. L’armée somalie relativement faible, avec 35 000 soldats, a également participé aux opérations.

Al-Shabab a été réduit à l’errance autour de la Somalie vaste et aride scrubland, et la mise en scène mortelle attentats suicide à Mogadiscio et d’autres centres. Au cours des derniers mois, il ya eu une augmentation des attaques contre les hôtels et al-Shabab a directement attaqué les bases de l’Union africaine.

Mais maintenant, ce mois-ci, l’Éthiopie – qui compte 2 000 soldats dans la force de l’Union africaine et un nombre inconnu qui opère indépendamment en Somalie – a tiré ses forces des villes de Halgan, El-Ali et Mahas dans la région de Hiran, au centre-sud de la Somalie. Al-Shabaab ne perdit pas de temps et en quelques heures ses combattants s’emparèrent de ces villes où ils élevaient leurs drapeaux noirs.

Related Posts