Eurafrica

Plus de 50 morts dans des affrontements en capitale de la RDC – opposition

Plus de 50 personnes ont été tuées lundi dans des affrontements entre manifestants et forces de sécurité dans la capitale congolaise Kinshasa, ont annoncé des groupes de l’opposition, appelant à de nouvelles manifestations anti-gouvernementales.

Le gouvernement a dit plus tôt qu’au moins 17 personnes étaient mortes dans la violence à Kinshasa avant un rassemblement d’opposition prévu, mais avaient averti que le nombre de morts pourrait augmenter.

“La coalition (des groupes d’opposition) déplore le nombre de victimes, plus de 50 morts à ce stade, victimes du tir de balles réelles par la police et la garde républicaine”, a déclaré dans un communiqué.

Il a également appelé les gens à se réunir mardi “pour maintenir sans hésitation les demandes faites aujourd’hui.”

Le rassemblement, que les autorités ont annulé, avait été appelé à demander la démission du président Joseph Kabila, qui a dirigé la République démocratique du Congo depuis 2001. Les opposants craignent qu’il envisage d’étendre son régime inconstitutionnel.

Les affrontements lundi ont été les pires violences dans la capitale depuis janvier 2015, quand une répression policière contre une autre manifestation de l’opposition a fait plusieurs dizaines de morts.

Le ministre de l’Intérieur, Evariste Boshab, a décrit la violence comme une tentative de «soulèvement» et a déclaré que les victimes comprenaient trois policiers.

Related Posts