Eurafrica

L’ONU craint que les affrontements au Mali ne nuisent au processus de paix

L’ONU a exprimé ses inquiétudes mercredi suite à l’instabilité de l’accord de paix du Mali après des affrontements mortels entre les groupes qui ont signé l’accord.

Les affrontements de la semaine dernière entre le groupe progouvernemental GATIA et les ex-rebelles de la Coordination des Mouvements d’Azawad (CMA) ont laissé autour d’une douzaine de combattants morts autour de la ville de Kidal, au nord-est du pays.

“Ces affrontements, ainsi que les violations répétées des accords de cessez-le-feu, menacent les progrès réalisés jusqu’ici dans la mise en œuvre de l’accord de paix”, a déclaré la mission de l’ONU au Mali, connue sous le sigle Minusma.

La mission a exprimé “de vives inquiétudes quant à la détérioration de la situation sécuritaire et des allégations signalées de violations des droits de l’homme” et a déploré que l’agitation ait entravé la livraison de l’aide humanitaire.

L’ONU a appelé les parties impliquées dans l’accord de paix à «prendre des mesures immédiates pour garantir la protection des civils et s’abstenir de toute action susceptible de déclencher un retour aux hostilités».

GATIA a déclaré cette semaine qu’elle avait repoussé l’AMC de deux villages clés de la région: Inekabawatane et Khalil, un règlement frontalier stratégique qui voit le transit de toutes les importations en provenance de l’Algérie vers le nord du Mali.

Related Posts