Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Président CAR pour des entretiens avec les rebelles

Le président de la République centrafricaine a annoncé lundi qu’il allait bientôt tenir des pourparlers avec les groupes rebelles comme il cherche à rétablir la sécurité après des années de violence sectaire.

“Soit cette semaine ou la semaine prochaine, nous allons initier un échange avec les représentants des groupes armés, afin de clarifier certains points,” a déclaré le président Faustin-Archange Touadera station de radio locale Ndeke Luka.

“Il y a beaucoup d’armes dans le pays, beaucoup de banditisme», a déclaré Touadera, ajoutant que dans certaines parties de la nation appauvrie “les gens ne peuvent pas aller dans les champs”.

Se référant à une campagne baptisée “DDR” (désarmement, démobilisation et réinsertion sociale), Touadera dit «le processus doit commencer très bientôt”.

Un total de 3 152 anciens combattants se sont inscrits dans le programme de DDR dans la dernière année, un porte-parole de la mission de maintien de la paix des Nations Unies en Afrique centrale a déclaré à la fin de Juillet.

La République centrafricaine est descendu dans l’effusion de sang entre les milices chrétiennes et musulmanes suite à un coup en Mars 2013 qui a renversé le dirigeant de longue date, François Bozizé.

Des milliers sont morts dans les violences et plus de 418 000 personnes sont toujours déplacées dans le pays. Plus de 480 000 réfugiés, un grand nombre d’entre eux sont musulmans, ont fui vers les pays voisins.

Related Posts