Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Chef Burundi promet de libérer les prisonniers

Bujumbura – Le président du Burundi promet de libérer 2 000 personnes arrêtées au cours des mois de troubles violents, des Nations Unies Secrétaire général Ban Ki-moon, a déclaré mardi lors d’une visite du pays de la violence sévit.

Ban a parlé après sa rencontre avec le président Pierre Nkurunziza le mardi, ainsi que des réunions avec des représentants de parti au pouvoir, le gouvernement, l’opposition du Burundi et les groupes civiques à Bujumbura, la capitale.

Ban a dit Nkurunziza voeu de libérer certains prisonniers est “un pas encourageant” et a exhorté le président à prendre davantage de mesures pour promouvoir la paix. Ban a dit qu’il a également été encouragé par la réouverture de certains médias et de l’annulation de certains mandats d’arrêt. Il est arrivé au Burundi le lundi pour une mission d’encourager le dialogue entre Nkurunziza et ses adversaires.

Ban et Nkurunziza ont parlé aux journalistes à une conférence de nouvelles conjointe mardi à Bujumbura.

«Les dirigeants politiques burundais doivent être prêts à faire preuve du courage et de la confiance qu’ils font un processus politique crédible possible et veiller à ce que les gens de cette belle nation peuvent à nouveau vivre en paix et jouir des droits humains», a déclaré Ban.

Dans sa déclaration, Nkurunziza a dit qu’il est prêt à parler à ses adversaires et a exhorté Ban “pour persuader Rwanda d’arrêter son agression contre le Burundi.” Le Rwanda a nié les allégations, il est entraînant et en armant les rebelles opposés à Nkurunziza.

Gun et attaques à la grenade continuent d’affliger Bujumbura que les partisans et les adversaires de Nkurunziza ciblent l’autre.

Plus de 400 personnes ont été tuées dans l’agitation actuelle du Burundi qui a commencé en Avril quand il a été annoncé Nkurunziza serait briguer un troisième mandat, qu’il a gagné. Un nouveau mouvement rebelle a promis de renverser Nkurunziza du pouvoir par la force.

Related Posts