Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Kenya demande des Nations Unies de rapatrier les réfugiés somaliens

Nairobi – Kenya a dit qu’il a demandé à l’agence onusienne pour les réfugiés à rapatrier des centaines de milliers de réfugiés somaliens en Juillet dans la suite du massacre de l’Université de Garissa.

“Nous avons demandé au HCR de réinstaller les réfugiés dans les trois mois, le défaut sur lequel nous allons les déplacer nous-mêmes,” une déclaration du gouvernement a cité le vice-président William Ruto comme disant dans un discours le samedi.

Le HCR a déclaré dimanche qu’il n’a pas reçu la demande du Kenya, mais a ajouté que les réfugiés ne peuvent pas être rapatriés de force.

Insurgés shebab de Somalie revendiqué la responsabilité de l’attaque du 2 Avril sur l’université dans l’est du pays qui a fait près de 150 morts.

Garissa est d’environ 100 km de la tentaculaire camp de réfugiés de Dadaab, près de la frontière avec la Somalie.

Parole du HCR Emmanuel Nyabera déclaré à l’AFP à Nairobi: “Nous avons reçu aucune communication officielle ou demande officielle du gouvernement kenyan long de cette ligne.”

Il a ajouté: “Le Kenya a une obligation internationale pour protéger les réfugiés et qui ne comporte pas le rapatriement de force pour le pays d’origine.”

Et Human Rights Watch a déclaré que l’envoi le retour des réfugiés serait «illégale».

“Au lieu de faire des boucs émissaires réfugiés, Kenya – qui est légalement obligé de les protéger jusqu’à ce qu’ils puissent rentrer chez eux en toute sécurité – devrait trouver et poursuivre les responsables du massacre de Garissa», a déclaré Leslie Lefkow, directrice adjointe du programme Afrique du groupe de l’homme.

Les réfugiés somaliens au Kenya Numéro d’environ 450 000, pour la plupart à Dadaab, le plus grand camp de réfugiés du monde, selon le HCR.

Related Posts