Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Rebelles, les forces de sécurité bataille au Burundi

Nairobi – Des hommes armés et les forces de sécurité sont affrontés dans une série d’affrontements meurtriers au Burundi, a indiqué la police mardi, les dernières violences depuis la réélection controversée du président Pierre Nkurunziza.

Au moins sept personnes ont été tuées et 15 autres blessées dans des affrontements depuis lundi, le dernier mois de troubles déclenchés par soumission réussie de Nkurunziza à remporter un troisième mandat.

Des attaques ont inclus des hommes armés tirant des grenades propulsées par fusée et des mitrailleuses sur les forces de sécurité dans la capitale Bujumbura, avec le gouvernement de blâmer “des gangs criminels.”

Le lundi, des hommes armés ont lancé des grenades et ouvert le feu sur les forces de sécurité, un officier de police a déclaré, résultant dans une fusillade dans laquelle un civil a été tué. Sept policiers, deux soldats et trois civils ont également été blessés.

Dans une attaque séparée, un fonctionnaire du gouvernement a déclaré à l’AFP que des hommes armés ont tué au moins un policier dans une attaque “très violente” dans le quartier de Kamenge, à Bujumbura.

“Pendant près d’une heure, nous avons entendu le bruit des grenades et des explosions de roquettes, le bruit des armes à feu, y compris des mitrailleuses,” le fonctionnaire, qui a demandé à ne pas être nommé, a déclaré.

D’autres ont suggéré le nombre de tués est beaucoup plus élevé, et un officier de police parlant sous condition d’anonymat a déclaré que «beaucoup ont été tués de nos rangs”, sans donner plus de détails.

Related Posts