Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Les yeux de l’ONU de nouvelles sanctions République centrafricaine

New York – Le Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré jeudi qu’il était prêt à imposer une nouvelle série de sanctions pour punir les responsables d’une recrudescence de la violence dans la République centrafricaine.

Le conseil de 15 membres a également exhorté les autorités du pays volatile pour fixer une nouvelle date pour les élections après élections prévues pour Octobre ont été sabordée en raison de la dernière vague d’affrontements.

La République centrafricaine est mal à se remettre du coup 2013, qui a déclenché l’effusion de sang entre les rebelles musulmans Séléka et milices chrétiennes.

Dans une déclaration adoptée à l’unanimité par la France rédigé, le Conseil «réaffirme son intention d’étendre” la liste des sanctions par “ajoutant les responsables de la récente flambée de violence.”

France tire une nouvelle liste d’individus à la liste noire après la vague de violence à la fin de Septembre qui a fait au moins 61 morts et des centaines de blessés avant que les troupes françaises et de l’ONU sont intervenues pour rétablir le calme.

Ce serait la troisième série de sanctions visant des personnes en République centrafricaine, où les élections présidentielles et législatives sont considérées comme l’étape suivante pour soutenir la stabilité.

En Août, le comité des sanctions de l’ONU a imposé un gel des avoirs sur le bras belge d’une société de diamant, Badica / Kardiam, de fournir un soutien aux groupes armés par le commerce illégal des diamants et de l’or.

Related Posts