Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Armée affirme que la plupart ont rejoint les rebelles Burkina

Ouagadougou – Une majorité des troupes de l’élite Burkina Faso armée régiment derrière un coup d’Etat manqué ont rejoint les unités loyalistes après qu’il a été démantelé, une source de l’armée a déclaré à l’AFP jeudi.

“Plus de 800 hommes» sur le 1 300 dans la puissante sécurité présidentielle Regiment (RSP) qui ont fait le coup Septembre 17, ont pris de nouvelles affectations, une source dans l’armée haut commandement dit.

Le régiment, qui était fidèle au président déchu, Blaise Compaoré, a été dissoute la semaine dernière et tous ses membres affectés à d’autres unités.

Plus de 600 des soldats annoncé pour le devoir à une caserne de la périphérie de Ouagadougou, la capitale, a ajouté la source.

Ceux qui ont encore à rejoindre les forces loyalistes ont jusqu’à vendredi pour présenter à leurs nouvelles affectations, faute de quoi “ils seront considérés comme déserteurs», dit la source, ajoutant quelques “irréductibles et les dirigeants” ont toujours recherché par les autorités.

Chef de l’armée du personnel général Pingrenoma Zagre dit “beaucoup” des rebelles avaient quitté leurs casernes avant que l’armée a pris d’assaut leur camp mardi pour mettre fin à une impasse de près de deux semaine.

Personne n’a été blessé dans l’assaut, le président par intérim, Michel Kafando a déclaré lors d’une visite mercredi à la caserne de Ouaga 2000 arrondissement de la capitale.

Au moins 10 personnes ont été tuées et plus de 100 blessés dans les manifestations déclenchées par le coup d’Etat, qui intervient quelques semaines avant les premières élections qui doivent avoir lieu depuis 2,014 éviction de Compaoré après 27 ans de règne de la poigne de fer.

Related Posts