Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Rues désertes de Bangui, en tant que résidents terrifiés abritent intérieur

imgLes rues de la capitale de la République centrafricaine étaient désertes, avec les résidents terrifiés à l’abri à l’intérieur et des dizaines de milliers de personnes fuyant leurs maisons après trois jours de tournage et de sang.

“Nous craignons que la violence que nous voyons à Bangui est un retour aux jours sombres de la fin 2013 et 2014, lorsque des milliers ont été tués et des dizaines de milliers ont dû fuir leurs maisons”, a déclaré le porte-parole de l’agence onusienne pour les réfugiés Leo Dobbs journalistes mardi.

Au moins 36 personnes sont mortes au cours des trois derniers jours et 27 400 fui leurs maisons au milieu de la dernière flambée d’violences dans le pays déchiré par les conflits, l’ONU a dit.

Les craintes d’un afflux de réfugiés soudaine scie voisine République démocratique du Congo annonce la fermeture immédiate de sa frontière nord avec l’ancienne colonie française enclavée.

Un sur 10 Centrafricains – 460 000 personnes – ont cherché refuge à l’extérieur du pays, principalement au Cameroun, Tchad, République démocratique du Congo et le Congo, depuis que la violence a éclaté il ya plus de deux ans.

Annonçant qu’elle coupait court une visite au siège de l’ONU à New York, le président par intérim Catherine Samba Panza déclaré à la radio nationale: “Je fais appel à vous, mes compatriotes au calme je vous demande de revenir à vos maisons.».

Des coups de feu a été entendu dans l’après-midi dans le quartier Combattant à côté de l’aéroport international de Bangui, où quelque 20 000 personnes ont trouvé refuge près des bases militaires françaises et de l’ONU.

“Il est très difficile d’obtenir à l’aéroport. Il ya des barricades dans les rues et il y avait des tirs en cours ce matin”, a dit Dobbs du HCR à Genève.

“Les personnes déplacées sont signalés à être dans un état de choc.”

Related Posts