Afrique Centrale Afrique Centrale Actualites Eurafrica

Boko Haram multiplie ses exactions au Nigeria et au Cameroun, l’armée tchadienne à pied d’oeuvre

Les insurgés islamistes nigérians de Boko Haram ont abattu neuf pêcheurs dans un village près des rives du lac Tchad, devenu l’un des épicentres de l’insurrection et où l’armée tchadienne les affronte depuis mi-juillet.

Après avoir subi de lourds revers militaires au début de l’année dans leurs fiefs du nord-est nigérian, les islamistes ont multiplié ces dernières semaines les attentats-suicides meurtriers au Nigeria mais également, pour la première fois, au Tchad et au Cameroun voisins.

Dans la nuit de lundi à mardi, ils ont frappé une nouvelle fois la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, tuant au moins 8 villageois et en enlevant 135 avant de regagner le Nigeria.

Quelques heures plus tard, mardi, c’est un groupe de pêcheurs nigérians qui tombait dans une embuscade tendue par les islamistes sur la route reliant la ville de Monguno à celle de Baga, sur les rives du lac Tchad.

Au total, 17 pêcheurs à bord de deux minibus faisaient route vers Baga lorsque l’attaque s’est produite, a expliqué à l’AFP Grema Ari, un survivant de l’attaque. Le minibus dans lequel il voyageait a pu faire demi-tour mais celui en tête du convoi a été contraint de s’arrêter et les insurgés de Boko Haram ont fait descendre les passagers et les ont abattus, a-t-il décrit à l’AFP.

“Plus tard, des soldats ont ramené les corps de nos neuf collègues à Monguno, qui présentaient des impacts de balles”, a précisé le survivant.

Le 27 juillet, dix pêcheurs avaient été égorgés par les insurgés dans trois villages proches de Baga.

 

Related Posts